Pose de carrelages : les 5 erreurs fatales

Aujourd’hui, il existe une multitude de carrelages différents. Pour leur pose, faire appel à un professionnel évite souvent les soucis, mais, si vous souhaitez dévoiler vos talents de bricoleurs, cinq erreurs majeures sont à éviter.

Avant même de parler d’erreurs dans la pose de votre carrelage, il est important que vous fassiez le bon choix de carrelage. Ce dernier existe sous différentes formes et répond à différentes normes permettant des utilisations différentes. Un exemple ? Un carrelage massif sera privilégié pour les espaces à forte fréquentation.
Mais revenons-en à la pose et à nos cinq erreurs.

1) Poser le carrelage trop rapidement

Bien souvent, avant même de poser le premier carreau de carrelage, il est important de préparer le sol. Dans le cadre d’une nouvelle construction ou d’une rénovation majeure, il arrive que l’on fasse couler une nouvelle chape de béton. Que vous soyez celui qui pose ou non le carrelage, vérifiez toujours que cette chape est suffisamment sèche avant que l’on y applique de la colle. Faute de quoi, quelques semaines plus tard, vous pourriez voir vos carrelages se détacher les uns après les autres.

2) Poser du carrelage sur une surface inégale

C’est presque une évidence, mais trop de gens pensent qu’ils vont pouvoir ‘compenser’ les différences de niveau du sol avec de la colle. La planéité du sol et en particulier de la chape est primordiale. À l’aide d’un niveau ou tout simplement d’une latte, vous pourrez aisément vérifier que votre sol est plane. Si tel ne devait pas être le cas, prévoyez de couler un mortier d’égalisation avec d’éviter toute forme d’imperfection.

3) Poser du carrelage sur d’autres carrelages non traités

La tentation peut être grande de ne pas retirer l’ancien carrelage avant de coller un nouveau carrelage dans une pièce. Il se pourrait aussi que la destruction de l’ancien revêtement de sol soit tout bonnement impossible. Dans ce cas, pensez à correctement dégraisser le carrelage existant. Vous vérifierez aussi qu’aucun carreau n’est détaché, mettant ainsi en danger la stabilité de votre nouveau sol. Enfin, vous utiliserez une colle spéciale pour coller votre carrelage sur du carrelage dégraissé.

4) Poser un joint trop rapidement

Une nouvelle fois, la précipitation est mère de bien des vices. En effet, la colle utilisée pour poser un carrelage est un produit riche en humidité. Pour assurer une adhérence parfaite, il faut donc que cette colle sèche de manière optimale. Si vous rejointoyez trop rapidement votre surface carrelée, vous risquez d’emprisonner cette humidité qui fragilisera tantôt le sol tantôt la bonne tenue du carrelage en tant que tel. En règle générale, on parle d’une durée de 36 heures avant de rejointoyer.

5) Poser du carrelage et mal traiter celui-ci

Un comble… Vous posez un joli carrelage et, au final, celui-ci vous apparaît terne et triste. Peut-être est-ce parce que vous avez oublié que ledit carrelage, au moment d’arriver chez vous, était encore couvert d’une fine couche de ciment, imperceptible à l’œil nu, mais terriblement impactante en termes, notamment, de propreté. Pensez dès lors, après une pose et un joint parfaitement secs, à nettoyer votre carrelage avec le bon produit, celui qui, justement, éliminera le voile de ciment. 

Bien évidemment, ce ne sont pas là les seuls écueils qui peuvent intervenir lors de la pose d’un carrelage, mais ce sont les principaux. Pour éviter tant ceux-ci que ceux dont on ne vous aurait pas encore parlé, faire appel à des professionnels de la pose semble être intéressant. 

Vous souhaitez plus d’information sur les carrelages disponibles ou sur des artisans partenaires pour la pose de ceux-ci ? Appelez-nous au +32 64 67 82 04 ou contactez-nous via notre formulaire de contact. 

Pour Neptuno carrelages

Christophe Vanden broeck